© 2019 Compagnie Yôkaï
Site réalisé par Jérôme ONY - contact@a2dcs.com

PRESSE (à propos de la maquette de Gimme Shelter, Noctarium, donnée à voir en 2016 au festival Orbis Pictus) :

« Menace nucléaire et peurs contemporaines

Quant à la tonalité générale des spectacles proposés cette année dans le cadre d’Orbis Pictus, force est de constater que l’heure n’est pas à la franche rigolade, la majorité des thèmes abordés sont plutôt graves, notamment la menace nucléaire qui sert de toile de fond à plusieurs d’entre eux. Même derrière les sujets plus anodins ou humoristiques se dissimule presque toujours une note grinçante et décalée qui fait dérailler le bel ordre apparent des choses. Les spectacles les plus marquants de cette édition 2016, à mon goût, sont d’ailleurs ceux qui abordent frontalement les peurs de notre société moderne. Les objets banals du quotidien y prennent souvent un visage menaçant, voire terrifiant.

C’est le cas notamment des jouets, poupées et peluches, de Noctariumde la compagnie Yokaï, qui se transforment en des créatures monstrueuses, mutantes et radioactives. L’une des originalités de ce spectacle qui incite vraiment à la réflexion sur le nucléaire est de pouvoir être vu deux fois, une fois de l’intérieur de la pièce où vit reclus l’un des personnages (un jeune homme), l’autre de l’extérieur de cette cabane, où déambule l’autre personnage (une jeune femme). Cette astuce de mise en scène apporte un vrai plus à la création de cette jeune troupe d’artistes. »

Cristina MARINO, pour le blog du journal Le Monde